Comment gâcher l’esprit de Noël…take 2

Suis-je le seul à qui le Boxing day lui fait peur? Avez-vous vu les reportages stupides qu’ils ont passé à la télévision montrant des  gros caves pas de vie personnes sautant à la porte du Wal-Mart afin d’obtenir 2$ de rabais sur un dvd? Êtes-vous matérialiste à ce point? Est-ce qu’ils réalisent que piétiner 20 personnes afin d’avoir le supermegaduper cinéma-maison est peut-être un signe de leurs futures aliénations? Ces personnes sont-ils plus heureuses? Si oui, on a vraiment un problème…

Bref, tout ca pour vous dire que j’étais bien tranquille à essayer mes nouvelles raquettes sur les îles de Berthier hier après-midi. Choisir entre ça et à attendre dans une file d’attente avec des freaks, disons que le choix n’était pas trop compliqué à faire…

Publicités

La guerre, la guerre, pas une raison pour se faire mal…

Voici une photo qui a récemment gagné un concours organisé par l’UNESCO. Elle a été prise en Afghanistan au cours de la dernière année. Cette image est en fait une photo de mariage entre Ghulam, 11 ans, et Mohammed, 40 ans. Cinq ans après la chute des talibans, les moeurs envers les femmes ne semblent toujours pas avoir changé. Pour ceux qui clament haut et fort que la guerre permettra aux afghans de se libérer, on peut noter que la problématique est beaucoup plus complexe et que tuer 1 ou 2 talibans ne viendra pas troubler cette union….

P.S : Regardez les yeux de la petite fille, ils disent absolument tout…

 

Afghan Wedding

Voici un diaporama du NY Times avec d’autres photos…

Et voici le site internet de Stéphanie Sinclair, la photographe qui a capté cette image…

Le paté national

Début novembre, le journal Le Devoir a décidé d’organiser un concours afin de trouver le plat national des québécois. Après une longue enquête exhaustive, ils ont finalement tranché: le paté chinois est le plat auquel s’identifie le plus le québécois moyen. Personnellement, je suis totalement en accord avec cette décision. Tout québécois connaît ce plat et la recette reste essentiellement la même à travers tout le Québec, contrairement à la tourtière et à la poutine qui ont des versions différentes dépendant des régions. Il faut dire que la petite vie a aidé à la cause avec les difficultés de Thérèse à effectuer la recette (steak, blé d’inde, patate).

Bien sur, il y a des commentaires hautains qui disent que le paté chinois n’est pas noble et qu’il est honteux d’associer le Québec avec cette recette. On voit bien qu’il est facile de renier ces racines pour pouvoir tout critiquer et se penser supérieur à la populace…

Paté Chinois

Croissance illimitée

Ce matin, outre la tempête de neige, la ligne orange du métro a décidé d’avoir « un ralentissement de service » au beau milieu de l’heure de pointe. Ces deux éléments mélangés ensemble m’ont donc permis d’être très proche de mes semblables. Une seule question: pourquoi les personnes essaient de pousser pour avoir une place dans le wagon quand ils voient très bien que celui-ci est plein à craquer?

Cette attitude me fait penser à la manière que notre modèle économique actuel fonctionne. Celui-ci nous propose que chaque personne peut profiter d’une croissance économique infinie et peut réussir à trouver refuge dans le wagon de la richesse. Si chacun pousse de son coté, toute personne peut réussir à embarquer. En ne prévoyant aucun plan qui inclut un certain nombre de personnes et en pensant que l’espace est illimité, on se lance comme des fous pour réussir à avoir une place . Pourtant, lorsqu’on y pense, on voit bien que chacun arrive à bon port…

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Tout un scénario…

Il y a deux semaines, un homme rentre dans un poste de police en disant qu’il n’a aucun souvenir des cinq dernières années. La police découvre qu’il est en fait John Darwin, un canoéiste qui était porté disparu depuis 2002 suite à un accident en mer. En essayant de retracer es membres de sa famille, la police découvre que sa femme est partie vivre au Panama trois semaines auparavant sans préavis et en laissant tous les meubles dans la maison. Quelques jours après, l’homme est mis sous arrestation sans qu’on ne sache le motif. En poussant un peu plus l’enquête, on apprend finalement que la femme savait depuis 1 an que son mari était toujours vivant. Les deux fils du couple ignorait totalement que leur père était toujours vivant.

Mais voilà, nous apprenons aujourd’hui que le mari vivait finalement dans une chambre secrète qui avait été installé dans la maison. En cinq ans, il est donc resté dans cette abri et il partageait le lit avec sa femme le soir venu. La femme a déclaré qu’ils étaient très endettés et que la « fausse mort » était une solution pour obtenir de l’argent des assurances. L’escapade au Panama était pour leur permettre de vivre une vie de couple normale. De retour au pays, l’homme n’étant plus capable de vivre sa double vie a donc essayé d’inventer une histoire rocambolesque pour revenir dans la société.

Un scénario digne d’un film d’Hollywood…. 

John Darwin

La cassure

Tu te réveilles soudainement en réalisant que quelque chose s’est cassé. Tu le sens et tu le sais que c’est permanent. Une lien au fond de toi s’est brisé et plus rien ne sera jamais comme avant. Une partie de toi-même que tu considérait essentielle, mais qui ne sera plus. Bien qu’une cassure implique normalement un mal certain, celle-ci apporte plutôt un sentiment d’euphorie qui ne se contrôle aucunement. Une liberté t’envahit, la brume qui cachait certaines idées se dissipent et tout te semble possible. Cette petite fêlure vient affecter et ébranler toute la structure; une explosion qui t’amènes à te reconstruire. Bien que ce morceau va toujours rester fragile, il te permet également d’aller plus loin…