Vivre dans un palais

Le déménagement est terminé! Outre le fait de la neige qui nous empêchait d’avancer le camion dans la ruelle, tout s’est bien déroulé et nous sommes bien installés. L’appartement au complet est renové, chaque coloc (7) a une plus grande chambre et en est satisfait (contrairement à l’ancien appart). La cuisine est simplement immense. Pour preuve, il y avait de l’écho ce matin lorsque je parlais à ma coloc (il faudrait penser à accrocher des trucs aux murs). Bref, tout baigne.

Prochaine étape: la nouvelle job dans moins de 2 semaines….

Top chrono

4 jours avant le déménagement:

  • Il reste encore un peu de peinture à terminer (toilettes, couloir)
  • Les boîtes sont commencées. Ma chambre est terminé et j’ai la journée entière de vendredi pour faire les boîtes de la cuisine.
  • On a toujours le problème de la neige; si vous êtes observateurs, vous aurez remarqué que les bancs de neiges sont toujours immenses. De ce fait, aucun déneigeur offre un prix décent afin de nous faire un passage. Pour ce qui est de louer une souffleuse, on peut oublier car tous les agences de location sont en rupture de stock.
  • On devrait avoir assez de bras pour samedi.
  • Au moins, la commune au complet donne son aide.

Le printemps arrive

Voilà, les choix sont finalement faits. Je me suis trouvé un emploi que j’ai vraiment hâte de commencer (moins de 2 semaines!). De ce fait, étant donné que mon emploi est relié à la maîtrise que j’effectue, je vais terminer mes études à temps partiel (1 an et c’est terminé). Ceci implique que je reste à Montréal pour poursuivre le travail et l’école. Je peux dorénavant commencer à penser à des projets qui dépassent le court terme et qui vont plus loin que les six prochains mois.!!!!!

Quand la chance vous sourit….

Faire une entrevue durant laquelle tout s’est bien passée. Arriver une heure à l’avance pour son cours à l’université. Se faire inviter à un évènement ou la bière est gratuite. Se faire dire que l’on peut gagner un prix si l’on dépose son manteau au vestiaire (150$ chez Reebok). Aller tout de même à son cours après 3 bières et laisser son billet à son amie, au cas où. Revenir à la pause et apprendre qu’on a gagné. Terminer la soirée au bar en buvant quelques autres bières gratuites. S’endormir auprès de quelqu’un qu’on apprécie…

Après tout ces évènements, on peut dire que c’était une belle soirée…

Rush hour

10 jours avant le déménagement:

  • 1 boite de fait
  • Le nouvel appartement n’est pas fini de peinturer
  • Malgré le printemps qui est arrivé, on a toujours 5 mètres de neige dans notre cour. Étant donné que l’on doit utiliser la porte arrière pour sortir les meubles, on doit se pelleter un magnifique chemin à travers la montagne.
  • Pour notre « set » de patio, on va aller le reprendre une fois qu’il va réapparaître de la neige.
  • Party de fermeture de la commune à organiser pour samedi (ce qui implique qu’on perd également le dimanche pour faire le ménage).

Tout ça pour vous dire que les prochaines journées vont être occupées!!!

 

Massachusetts, Here I come

Je fais relâche pour la fin de semaine, une petite virée à Boston pour s’amuser!!!

Boston

P.S; J’ai entendu dire qu’il avait environ 0 cm de neige au sol à Boston …

P.P.S; La St-Patrick en fin de semaine, et Boston a l’une des plus grandes communautés irlandaises….je vais être obligé de la fêter.

Choix

 Choix: Une des voies, des lignes de conduite, qui peut être choisie parmi plusieurs.

Ca y est, je suis rendu au moment fatidique de faire des choix. Outre le fait que faire des choix est toujours déchirant, les décisions qui vont en découlées auront un impact majeur sur ma vie future, tant au niveau professionnel que personnelle. Donc, d’ici 2 mois, je dois choisir entre: retourner aux études ou travailler, changer de maîtrise ou continuer celle que j’ai entamé à temps partiel, m’exiler (Québec) ou rester (Montréal), faire du longue distance ou commencer à construire quelque chose, etc…Bref, je dois trouver ma voie.

Au moins, j’aime mieux y réfléchir à l’âge de 24 ans que de ne point y penser. Tout de même, ce brainstorming demande une bonne analyse de soi-même. Chercher les bonnes raisons qui nous poussent à aller vers un choix plutôt qu’un autre. Séparer les évènements extérieurs et incontrolâbles de nos besoins personnels, mais sans ignorer l’un et l’autre.