Hockey Fever

Ok, déjà que Stéphane Dion se moque du ministre Fortier étant donné qu’il ne donnait pas son appui au Canadien, voilà que Jean Lapointe nargue Michael Fortier de préferer les Rangers au Canadien. Il avance même qu’il pourrait perdre des votes à la prochaine élection à cause de cette déclaration. J’aime le hockey, oui. J’aime la fièvre des séries, oui. En parler aux communes, on se calme le ponpon…..

moins que 2….

Bien que le compte à rebours est commencé depuis 1 semaine, je vous annonce officiellement qui ne me reste que 9 belles heures à passer en tant que fonctionnaire. Lundi, un nouveau défi m’attend. Je n’ai que ma fin de semaine comme transition, donc je vais la passer bien étendu dans mon lit à relaxer……..et à écouter les SÉRIES (en HD monsieur)!!

Montréal est vraiment agréable ces temps-ci. La frénésie est dans l’air, les Canadiens permettent de créer des discussions et la joie est au rendez-vous. Bref, Quand le Canadien va, tout va!!

«Nous avons une entente : il (son père) va rester à Montréal tant que nous gagnerons. Il ne le sait pas encore, mais il sera à Montréal pour un bon bout de temps», a lancé Kovalev avec la conviction qui le caractérise depuis le début de l’année.

– Cyberpresse, 10 avril 2008

Kovi

Ailleurs dans le monde…

Etes-vous au courant des problèmes politiques en ce moment en Amérique latine? À regarder La Presse de ce matin, tout ceci n’a pas l’air bien important (un simple article à la fin du premier cahier). Pourtant, la Colombie lance de graves accusations envers le Venezuela, l’Équateur est aux aguets et Chavez envoie dix bataillons près de la frontière colombienne. De plus, le Brésil, le Chili et l’Argentine demandent au président colombien de calmer le jeu et de discuter. Sans oublier la France qui désire la libération d’Ingrid Bétancourt au plus vite…..un beau melting-pot politique.

Hugo Chavez

Pendant ce temps, la majorité des nouvelles internationales concernent la parade présidentielle de nos voisins du Sud. Bien que le choix du représentant démocrate et républicain soit important pour le Canada et pour le reste de la planète, ceci n’explique aucunement le fait d’ignorer ou de minimiser la crise en Amérique du Sud, les élections russes (juste?) et les manifestations en Afrique.

Tout ceci pour dire qu’il est important de diversifier ses sources d’informations. En n’ayant qu’une seule et unique opinion, notre jugement en est automatiquement altéré. Intégrer à sa vie d’autres moyens de trouver l’information la plus juste nous permet ainsi de relativiser les évènements. En ayant qu’un seul point de vue, nous risquons d’embrasser ces positions, sans jamais avoir à se poser de questions désormais.